Retour aux sources (ou le Gâteau Nantais)

Après une petite pause estivale, je partage aujourd’hui la recette du Gâteau Nantais, véritable institution de la ville dans laquelle j’ai passé mes jeunes années. Il faut savoir que plus on se dirige vers l’ouest de la France et plus il y a de beurre dans les recettes, et que ce gâteau n’échappe pas à la règle, même s’il n’est pas aussi odieusement indécent qu’un kouign amann de ce point de vue… Ce gâteau est assez ancien, ses ingrédients étant issus du commerce triangulaire avec les Antilles (Rhum, vanille, sucre…) à une époque où Nantes était la plaque tournante de l’esclavagisme en France.

Ingrédients

  • 3 oeufs
  • 150g de sucre
  • Poudre  de vanille (ou bien 1 sachet de sucre vanillé)
  • 50g de sucre glace (pour le glaçage)
  • 6cL de rhum ambré
  • 40g de farine tamisée
  • 100g de poudre d’amandes
  • 125g de beurre demi-sel mou

Recette

  1. Battre le beurre en pommade avec le sucre et la poudre de vanille afin d’obtenir un appareil bien lisse. Ajouter la poudre d’amandes, puis 2 cL de rhum, et les oeufs un par un.
  2. Incorporer ensuite la farine très délicatement sans trop remuer, la pâte doit rester très fluide.
  3. Placer la préparation dans un moule à manqué avec bord amovible préalablement (bien) beurré, et faire cuire au four à 170° pendant environ 45 min. Surveiller la fin de cuisson pour éviter que le gâteau ne brunisse trop.
  4. La cuisson terminée, démouler assez rapidement et imbiber  de 2 cL de rhum supplémentaires directement dans le gâteau, puis laisser refroidir sur une grille.
  5. Préparer le glaçage :  une fois le gâteau à température ambiante, mélanger environ 50g  de sucre glace avec un petit peu de rhum (2 cL max). La consistance du glaçage doit être très visqueuse, il ne doit plus « couler » (conseil : ajouter le rhum progressivement et s’arrêter dès que la bonne consistance est atteinte).
  6. Etaler le glaçage sur le gâteau et laisser figer.
Remarque : vous pouvez réfrigérer le gâteau pour que le glaçage fige mieux, mais il risque de se tasser un peu dans ce cas. Théoriquement, ce gâteau se conserve à température ambiante. Le bon compromis pour moi est de faire un glaçage assez fin et de le laisser hors du frigo. Déguster le lendemain de préférence, c’est meilleur !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s